Para compra cialis puede ser visto como un desafío. Aumenta Smomenta, y todos los que se poco a poco abrumado, como es lógico, cada vez más hombres están diagnosticados con disfunción eréctil.

Odilon.ca

Accident vasculaire cérébral (AVC) :
situation clinique stable – Réadaptation
Autonomie fonctionnelle réduite –
Préparation en vue d’un retour à domicile

Collaboratrice : Jacinthe Larivière, inf. Situation clinique de M. DemersM. Demers est hospitalisé dans un centre de réadaptation à la suite d’un accident vasculaire céré-bral (AVC). Il a subi un infarcissement fronto-pariétal droit le 5 janvier 2002, qui a occasionné unehémiparésie gauche spastique et une hémianopsie homonyme gauche franche avec une négligencecorporelle et visuo-spatiale gauche importante. Il souffre d’hypothyroïdisme reconnu. Il a été admis aucentre de réadaptation pour un suivi en physiothérapie et en ergothérapie.
L’infirmière recueille les données suivantes : M. Demers est âgé de 67 ans et est divorcé depuis 5 ans. Il n’a pas d’enfant. Il a une sœur de 62 ans qui habite la ville de Québec et avec qui il s’entendbien. Son père est décédé en 1980 à la suite d’un AVC et sa mère, en 1970, à la suite d’un infarctus.
Depuis un an, il vit avec sa conjointe Mme Tougas, 60 ans, enseignante retraitée. Le couple habite unappartement de cinq pièces et demie à Montréal, avec des escaliers intérieurs, au deuxièmeétage d’un duplex. Avant de subir un AVC, M. Demers était autonome pour toutes ses activités dela vie quotidienne (AVQ). Il était très sociable et d’humeur habituellement joyeuse. Il travaillaitcomme menuisier avant de prendre sa retraite, il y a deux ans.
Actuellement, M. Demers doit s’adapter à plusieurs déficits physiques causés par l’AVC. Il est incapable de bouger son membre supérieur gauche et a beaucoup de difficultés à effectuer des mou-vements avec son membre inférieur gauche. Lorsqu’il est assis, il a de la difficulté à garder son équi-libre. Il a une incapacité presque totale à se tenir debout. Il a besoin d’aide pour faire sa toilette, pours’habiller et pour la préparation de ses plateaux-repas. Il souffre d’un ralentissement psychomoteurqui entraîne une fatigabilité importante à l’effort physique et mental. Il s’inquiète et se demandes’il pourra un jour être autonome pour ses AVQ. Il craint de devenir une charge pour sa conjointeet de ne pouvoir être en mesure de rester seul à la maison. Dans ses soins, il néglige son hémicorpsgauche et son champ visuel gauche est absent. Malgré ses déficits physiques et ses inquiétudes,M. Demers participe activement au programme de réadaptation. Il s’adapte bien à son hospita-lisation : il dort et mange bien. Il bavarde avec son compagnon de chambre. Il collabore avec le per-sonnel des soins. Il est très motivé à récupérer les aptitudes physiques qu’il possédait antérieurement.
Il veut retourner vivre avec sa conjointe. Celle-ci lui apporte du soutien et l’encourage beaucoup.
Elle croit en la détermination de M. Demers quant à son rétablissement. Le couple n’a pas de soucisfinanciers. L’infirmière croit qu’avec les forces familiales, le potentiel et la motivation du couple et lesressources appropriées, un retour à domicile est possible. Elle planifie d’intervenir judicieusementauprès de M. Demers et de sa conjointe en tenant compte de son état actuel et des possibilités derétablissement qui sont réalistes.
2007 Groupe Beauchemin, Éditeur Ltée Illustration : l’exploration de la situation actuelle de M. Demers moteur entraînant unefatigabilité importanteà l’effort physique etmental.
gence de l’hémicorpsgauche, et champ visuelgauche qui fait défaut.
possibilité de ne pluspouvoir être autonomepour ses AVQ.
aptitudes physiques et qu’il retourne àdomicile dans un contexte sécuritaire.
Le plus important pour lui estd’apprendre et de faire tout ce qui lui n’évaluent pas toute la charge de travail de façon très réaliste.
M. Demers désire récupérer ses aptitudes physiques optimales etretourner à domicile.
2007 Groupe Beauchemin, Éditeur Ltée Infarctus
Habite Québec
M. Demers
Mme Tougas
5 janvier 2002
Illustration de l’écocarte de M. Demers Situation
économique
Centre de
Conjointe
réadaptation
2007 Groupe Beauchemin, Éditeur Ltée Illustration du résumé de l’analyse et de l’interprétation des données, ainsi que dela planification des soins et des traitements infirmiers But du plan : planifier les stratégies de coping les meilleures possible pourM. Demers et sa conjointe en vue de son retour prochain à son domicile.
l’apprentissage de M. Demerset s’ajuster en conséquence ; les compétences acquises parM. Demers.
Le personnel des soins infirmiersfera l’enseignement et superviseraM. Demers en ce qui concerne : – les soins personnels ;– la gestion du confort dans le – la mobilité au lit et ses transferts.
Le personnel des soins infirmiersfera l’enseignement à la conjointesur les activités précédentes.
La personne/famille participera auxactivités précédentes.
La suite de la situation de M. DemersIl peut arriver que la motivation de la personne/famille fluctue au cours de son rétablissement. Lesséquelles de l’AVC pourraient aussi modifier l’humeur de M. Demers. Voici un exemple de ce quipourrait arriver dans la situation de M. Demers : L’infirmière rencontre M. Demers qui dit avoir des attentes très grandes quant à la récupéra- tion de ses aptitudes antérieures. Il trouve son rétablissement très long et est frustré par son peu deprogrès. Il dit avoir honte de son état et s’inquiète davantage de l’opinion que sa conjointe peutavoir de lui. L’infirmière lui explique qu’il est normal d’avoir des inquiétudes et de trouver le rétablis-sement difficile. Elle respecte aussi les sentiments de M. Demers et lui propose de trouver régu-lièrement un moment pour parler de sa situation. Elle lui propose aussi l’aide du service social, àlaquelle M. Demers réfléchira. Finalement, l’infirmière souligne les progrès de M. Demers, ses forceset ses ressources pour faire face à la situation.
2007 Groupe Beauchemin, Éditeur Ltée But du plan : procurer de l’espoir et maintenir la motivation de M. Demers.
✔ élaboreront un plan d’activités qui permettra au client de continuer àmaîtriser sa situation ; ✔ discuteront de l’aide, du soutien et du réconfort qu’il pourrait trouverauprès de sa famille, de ses amiset des professionnels de la santé.
de M. Demers de façon systéma-tique et les lui communiquera.
2007 Groupe Beauchemin, Éditeur Ltée

Source: http://www.odilon.ca/cours/mcg/mat_comp/MCDC_histoire1-Medecine-MDemers.pdf

Date

www.phillyvip.org Philadelphia VIP receives $7,500 grant from Exelon Generation Philadelphia, PA - Philadelphia VIP, a non-profit legal services agency in Philadelphia, received a $7,500 grant from Exelon Generation for its Philadelphia LawWorks Project in December of 2009. LawWorks secures pro bono legal assistance for low-income residents in danger of losing their homes as a resu

Microsoft word - la_questione_cipriota.doc

LA QUESTIONE CIPRIOTA Alla ricerca di nuovi paradigmi interpretativi. Confederazione Nazionale dell'Artigianato e della Piccola e Media Impresa Allo scopo di presentare ed analizzare la questione cipriota così come si è andata caratterizzando nel corso dell’ultimo cinquantennio, l’Italian Center for Turkish Studies in collaborazione con l’Istituto Paralleli, organizza ne

Copyright © 2010-2014 PDF pharmacy articles