Official internet pharmacy in Sydney where you can buy Female Viagra online. Para compra levitra puede ser visto como un desafío. Aumenta Smomenta, y todos los que se poco a poco abrumado, como es lógico, cada vez más hombres están diagnosticados con disfunción eréctil.

Avis du conseil supérieur d’hygiène publique de france

DIRECTION GENERALE DE LA SANTE
AVIS DU CONSEIL SUPERIEUR D’HYGIENE PUBLIQUE DE FRANCE
SECTION DES MALADIES TRANSMISSIBLES
Relatif à l'utilisation des antiviraux anti-neuraminidases en cas de pandémie grippale à
virus influenza A/H5N1 suite à l’épizootie de grippe aviaire sévissant en Asie
en situation de pénurie d'antiviraux antineuraminidase
(avis électronique du 16 février 2004)
Considérant d'une part :- Que dans les principes de réponse à une pandémie grippale du Conseil Supérieur d'Hygiène Publique de France, présentés lors de sa séance du 27 juin 2003, une utilisation del'oseltamivir en prophylaxie post exposition à grande échelle, notamment pour despopulations particulièrement exposées et touchées par le virus grippal pandémique, pourraitpermettre de limiter la propagation de la maladie - Que l'épizootie à grippe aviaire à virus influenza A (H5/N1) qui sévit actuellement dans les pays d'Asie de l'Est et du Sud Est n'est pas contrôlée à ce jour dans la plupart de ces pays, - Que l'analyse des cas humains de grippe à virus influenza A H5/N1 au Viet Nam et en Thaïlande au 11/2/2004, montre une sévérité particulière (la létalité globale est de 78%) - Qu'à cette même date la classe d'âge la plus atteinte est celle des enfants de moins de 15 ans - Que les grandes épizooties de grippe aviaire dans les élevages et la possible propagation d'un virus aviaire hautement pathogène dans l'environnement augmentent le risque d'infectionhumaine et le risque d'un réassortiment du virus grippal aviaire avec le virus de la grippehumaine; le nouveau virus, s'il s'adaptait à l'homme, pourrait être à l'origine d'une pandémiegrippale, - Qu'une pandémie grippale est définie comme une forte augmentation dans l’espace et dans le temps des cas de grippe avec ou sans confirmation virologique, accompagnée d’un nombrede cas graves et d’une mortalité élevés, qui fait suite à l'émergence (ou à la ré-émergence)d’un virus de composition antigénique nouvelle contre lequel l’immunité de la population estfaible ou nulle, - Qu'en phase de pandémie, la mise au point d’un vaccin contre le nouveau virus est techniquement difficile et, en tout état de cause, qu'il ne serait pas disponible avant plusieursmois, ceci étant lié notamment aux délais et aux capacités de fabrication des vaccins, - Que l’OMS conduit des études pour mettre à disposition rapidement la souche vaccinale nécessaire à produire le vaccin capable de protéger l’homme contre la souche H5N1 de lagrippe aviaire que l’on a récemment détectée au Viet Nam, Considérant d'autre part- Qu'il existe deux classes d'antiviraux spécifiques de la grippe : l'inhibiteur de la protéine M2 (amantadine) et les inhibiteurs de la neuraminidase (oseltamivir et le zanamivir) qui peuventêtre utilisés, selon les produits, en traitement ou en prophylaxie, 1 prophylaxie post-exposition : prise d’une prophylaxie dans les 48 heures en l’absence de tout signe clinique dès lanotion de contact avec un malade2 Plan de lutte contre la pandémie grippale-version du 26 juin 2003- présenté en séance du 27 juin 2003 Fiche technique / Plan de lutte contre une « Pandémie grippale » diffusion 05/2005 - Que les recommandations 2004 de l’OMS sur l’utilisation des vaccins et antiviraux pendant la pandémie grippale préconisent les inhibiteurs de laneuraminidase en prophylaxie et en traitement précoce - Que le communiqué de l’OMS du 12 février 2004 indique que les souches actuelles A/ H5N1 sont sensibles à l’oseltamivir in vitro mais résistantes à l'amantadine, - Que l'oseltamivir (Tamiflu®) et le zanamivir (Relenza®) ont une autorisation de mise sur le marché (AMM°) en Europe pour le traitement de la grippe, dès l'âge de 1 an pourl'oseltamivir (Tamiflu®) et dès l'âge de 12 ans pour le zanamivir (Relenza®), - Que ces antiviraux sont d'autant plus efficaces qu'ils sont prescrits précocement par rapport au début des symptômes et que leur efficacité n'a pas été démontrée lorsqu'ils sont prescritsplus de 36 à 48 heures après le début des symptômes.
- Qu'en Europe, seul l'oseltamivir (Tamiflu®) a obtenu l’autorisation de mise sur le marché, chez l'adulte et l'adolescent de 13 ans et plus, en prévention après exposition à un malade(pendant 7 à 10 jours) et exceptionnellement en prévention saisonnière pendant la période decirculation du virus grippal (pendant une période allant jusqu'à 6 semaines) lors d'uneinadéquation entre la souche virale circulante et la souche vaccinale, - Que le mode d'administration et de manipulation du zanamivir par inhalation profonde peut présenter des difficultés d'utilisation pour certaines populations telles que les personnesprésentant des troubles de la compréhension ou troubles psychomoteurs, - Que les données de pharmacovigilance, après mise sur le marché, ont rapporté de rares cas de bronchospasme aigu et/ou de diminution grave de la fonction respiratoire chez des patientsayant des antécédents de maladies respiratoires (asthme, bronchite chronique obstructive)après utilisation de zanamivir, - Que l’oseltamivir3 et le zanamivir nécessiteraient une pharmacovigilance renforcée s'ils devaient être prescrits à large échelle, Considérant enfin- Que la firme fabriquant l’oseltamivir affirme ne pouvoir répondre à une augmentation subite de la demande par tous les pays avant un délai de plusieurs mois et que le stock actueldisponible des antiviraux anti neuraminidases est très limité, ce qui doit conduire à d’autresstratégies, Le Conseil supérieur d'hygiène publique de France
• Estime qu’en cas de stocks insuffisants d’antiviraux, la priorité doit être donnée aux populations qui seront les plus touchées, en terme de sévérité, notamment les enfants dans lecas présent.
• Recommande, en cas de pandémie (phase 1 de la classification de l'OMS) et en situation de
pénurie d'oseltamivir
- De ne pas recourir à la prescription prophylactique d'oseltamivir : ni dans le cadre "prévention saisonnière", ni dans celui "prévention après exposition à un malade". En effetcette stratégie, dans cette situation de pénurie d'oseltamivir, conduirait à un épuisement trèsrapide du stock sans atteindre l'objectif escompté.
- De prescrire l'oseltamivir (Tamiflu®) de préférence au zanamivir (Relenza®) en traitement
précoce, (c’est à dire le plus tôt possible dès les premiers symptômes et au maximum
dans les 48 heures
, conformément au résumé des caractéristiques du produit), aux
populations suivantes : enfants âgés de 1 à 12 ans, personnes ayant des antécédents de
maladies respiratoires (asthme persistant, bronchite chronique obstructive sévère),
- Précise qu'en l’absence d’oseltamivir, le zanamivir pourra néanmoins être utilisé chez les personnes ayant des antécédents de maladies respiratoires (asthme, bronchite chronique Fiche technique / Plan de lutte contre une « Pandémie grippale » diffusion 05/2005 obstructive) à condition de pouvoir mettre en place une surveillance de l'état respiratoire enraison du risque de survenue d'une aggravation (se reporter au résumé des caractéristiques duproduit, notamment pour la nécessité de disposer d'un bronchodilatateur d'action rapide).
• Recommande pour les populations cibles autres que celles citées ci-dessus et selon la disponibilité des stocks, dans cette situation de pénurie : - de prescrire le zanamivir (Relenza®) en traitement précoce, c’est à dire le plus tôt possible
dès les premiers symptômes et au maximum dans les 48 heures, conformément au résumé
des caractéristiques du produit. De plus, lors de la première délivrance de zanamivir à un
patient, il sera nécessaire de s'assurer que le patient aura compris les modalités "peu
habituelles" d'utilisation de ce produit.
Signale qu'afin d’assurer un traitement immédiat efficace, l'accès aux antiviraux
antineuraminidases doit être très rapide.
• Emet le souhait de voir constituer par l'autorité sanitaire un stock suffisant d'antiviraux actifs sur le virus de la grippe afin de pouvoir prendre en charge la population cibledans un délaitrès rapide. Il souhaite par ailleurs une modélisation permettant de définir plusieurs scénariosde l’impact potentiel d’une pandémie dans les différents groupes de la population.
• Rappelle aux professionnels chargés de la prise en charge des malades atteints de grippe aviaire l'importance des mesures de prévention : port de masque FFP2 ou à défaut FFP1 etlavage soigneux des mains au savon ou friction avec une solution hydroalcoolique.
Cet avis peut être modifié à tout instant en fonction des données évolutives notammentconcernant les stocks d'antiviraux disponibles et en fonction de divers scénarios sur l'impact de lapandémie.
CET AVIS NE PEUT ETRE DIFFUSE QUE DANS SON INTEGRALITE SANS Fiche technique / Plan de lutte contre une « Pandémie grippale » diffusion 05/2005

Source: http://shawan.free.fr/Lagrippeaviaire/plandelutte/Ann11bCSHPFAV.pdf

panamaconsulate.gr

Requisitos para registrar nacimientos de panameños en el exterior 1. Aportar el Certificado de NACIMIENTO original, expedido por la oficina de Registro Civil o entidad que haga sus veces en el lugar donde ocurrió, el cual deberá: Estar debidamente autenticado por medio del Consulado de Panamá en el país donde ocurrió el hecho vital o por medio del Convenio de Apost

Microsoft word - cadre 5-2-3 pdf.doc

El equipo de los sistemas educativos europeos - www.schoolequity.eu LOS SENTIMIENTOS DE INJUSTICIA EN LA ESCUELA : palabras de alumnos Testimonios procedentes de encuestas del GEIESE sobre alumnos de 14-15 años en diferentes países europeos. Estos testimonios expresan los sentimientos de ciertos alumnos. Sus opiniones no corresponden necesariamente a los de sus pro

Copyright © 2010-2014 PDF pharmacy articles